Témoignages / interviews Olivia Perez

Olivia Perez

Olivia Perez est directrice des Gares de Bordeaux et de Bordeaux Métropole. À la tête de cette institution bordelaise, elle supervise le bon fonctionnement de la gare, à plus forte raison pendant les travaux de modernisation et d’agrandissement.

À la gare Bordeaux Saint-Jean et aux alentours immédiats, 14 chantiers vont se dérouler jusqu’en 2017. Quels sont les impacts pour les voyageurs ?

Notre priorité absolue est de maintenir l’offre de transport en l’état, c’est-à-dire garantir la circulation d’environ 400 trains quotidiens en gare de Bordeaux. Au-delà de la circulation, il est évident que mener de tels travaux en site exploité peut entrainer des désagréments. Certains quais et souterrains seront par moments très encombrés, tout comme la sortie Belcier, qui restera pour autant ouverte. La bonne nouvelle pour nos 40 000 voyageurs quotidiens c’est qu’ils pourront continuer à profiter du bâtiment actuel, déjà complétement rénové, et de l’ensemble des services et commerces mis à leur disposition.

Pendant les travaux, quels conseils donnez-vous aux voyageurs ?

J’invite les voyageurs à suivre les trois conseils suivants :

  • utiliser les transports en commun pour se rendre à la gare et y accéder par la rue Charles Domercq,
  • voyager « léger », en limitant le nombre de bagages,
  • prévoir d’arriver tôt avant le départ de son train afin de monter à bord sereinement.

Nous adaptons actuellement la signalétique dans la gare pour faciliter l’orientation des voyageurs.

Les travaux côté Belcier vont bientôt débuter, pouvez-vous nous en parler ?

Ils vont commencer d’ici la fin de l’année. Il s’agit notamment de construire un nouveau bâtiment voyageurs qui permettra de doubler les capacités d’accueil de la gare de Bordeaux. Sur sept niveaux, il comptera des services, des commerces et des espaces de stationnement pour les véhicules. Nous y reviendrons au gré de l’avancement des travaux.
D’ores et déjà, ce grand chantier se prépare et les bus SNCF qui arrivaient ou partaient côté Belcier ont été reportés côté Saint-Jean sur le parvis côté Charles Domercq. Les loueurs de voitures ont eux aussi été déplacés (voir ci-après). Et bientôt, la rue des Terres de Borde sera mise en sens unique, depuis les quais vers Armagnac. Grâce à cette libération d’espace, le chantier se met en place.

Comment les riverains seront-ils informés de l’évolution des chantiers ?

Nous privilégions bien entendu le dialogue et la pédagogie avec les riverains. Des conseils de gare se tiennent régulièrement avec des associations représentatives et la mairie de quartier pour favoriser les échanges et le partage d’information. Parallèlement, avant toute phase importante de travaux, nous diffusons dans les boîtes aux lettres des riverains des documents d’information qui précisent les dates, les créneaux horaires et l’explication des travaux. Pour limiter les nuisances sonores, nous privilégions, quand cela est possible, la réalisation des travaux en journée. Les autres supports comme le site internet ou le journal Gare&Vous sont aussi des vecteurs d’information qui permettent de se tenir informé. Enfin une médiatrice est à leur disposition pour échanger et répondre à toutes leurs questions.