Bouchon ferroviaire Le chantier

Le chantier - Photo Rodolphe ESCHER

Bouchon ferroviaire de Bordeaux : entre génie civil et équipements ferroviaires

Le chantier de doublement des voies ferrées au nord de la gare de Bordeaux a été exceptionnel à plus d’un titre. Il a associé le génie civil (construction de la plateforme et de murs antibruit) aux travaux ferroviaires (aménagement des voies ferrées).

De 2011 à 2015, le génie civil a consisté à :

  • préparer et renforcer le sol en réalisant notamment des inclusions,
  • réaliser les fondations, dont certaines de plus de 25 mètres de profondeur,
  • construire la plateforme,
  • poser des murs antibruit de chaque côté des voies.

Débutés en 2014, les équipements ferroviaires ont permis d’aménager et les voies ferrées, autour des interventions suivantes :

  • pose du ballast (gravier supportant les voies),
  • pose des voies,
  • mise en place des caténaires (câbles d’alimentation électrique),
  • pose des équipements de signalisation ferroviaire.

Ces aménagements ont eu lieu après la construction des écrans acoustiques, ce qui a permis de réduire considérablement le bruit perçu lors de cette phase.

Focus : un double défi technique

Les deux nouvelles voies ont été construites à proximité des voies en circulation, ce qui nécessitait un renforcement des procédures de sécurité pour les personnels du chantier et les opérateurs des trains. La localisation du chantier en milieu urbain impliquait, de la part des entreprises de construction, de concevoir et de planifier leurs interventions en minimisant leurs impacts sur l’environnement.

Voir les panneaux chantiers

Pour en savoir plus sur le projet :

Voir les photos Voir les documents