L’actu des chantiers Gare Bordeaux Saint-Jean : La rénovation de la grande verrière, c’est parti !

24 février 2015
Rénovation de la grande verrière de la gare Bordeaux Saint-Jean

Après 4 mois de montage de la structure d’échafaudage de chantier, les premiers travaux sur la grande halle voyageurs commencent début mars, à plus de 15 mètres de hauteur, sur le plancher créé. Il s’agit principalement du décapage de la peinture recouvrant l’ensemble des parties métalliques, qui s’opère en milieu confiné et s’échelonnera travée par travée du pignon Nord vers le pignon Sud. Chaque cycle de traitement d’une travée se déroule sur une quinzaine de jours. Cette phase de chantier est programmée sur 10 mois.

La technique du sablage

Le procédé de décapage utilisé consiste à projeter sur la structure un abrasif à grande vitesse à l’aide d’air comprimé. Le confinement de la zone est nécessaire afin de préserver l’environnement de la gare. Le matériel de compression et de ventilation, installé dans le square du Pont en U, fonctionne 24h/24 afin de maintenir la pression de la zone de confinée. Conformément à la législation en vigueur, les équipes portent une combinaison complète et un casque ventilé pour se protéger des poussières générées. Toutes les poussières et petites particules sont, quant à elles, aspirées à la source et traitées par un caisson de décontamination.

Un process logistique industriel

Afin d’approvisionner rapidement le chantier, un dispositif utilisé dans l’industrie est mis en place. Depuis un pont roulant installé sur le pont en U, le matériel et les équipements transiteront, de part et d’autre des 300 m de la grande halle voyageurs, via des wagonnets évoluant sur des rails installés sur la plateforme.

Un renforcement des souterrains

La structure d’échafaudages de ce chantier gigantesque pèse près de 3 000 tonnes au total. Pour supporter ce poids, les études ont montré la nécessité de renforcer les souterrains par la mise en place d’étais implantés le long des parois.

Toutes les mesures de protection sont mises en œuvre pour assurer la sécurité des équipes et de des voyageurs. SNCF est consciente de la gêne occasionnée en gare et dans le quartier. Aussi, toutes les dispositions sont prises pour en minimiser les effets.

La grande verrière en chiffres

27 500 m2 de surface à traiter au total soit :

  • 1 9 000 m2 sur 31 travées
  • 3 500 m2 pour les pignons
  • 5 000 m2 pour les poteaux et la structure du quai 5

Crédits photos : Anaël Barrière – Jérémie Petit – Rodolphe Escher