Les acteurs Ville de Bordeaux

La Ville de Bordeaux s’engage, aux côtés de ses partenaires, dans la réalisation des travaux de la Gare Bordeaux Saint-Jean et de son extension visant à optimiser les échanges multimodaux en tenant compte du patrimoine urbain à préserver (tissu d’échoppes de Belcier). Elle subventionne ainsi à hauteur de 1,6 millions d’euros le percement de la rampe du Pont du Guit qui permettra le lien entre les deux parkings construits de part et d’autre du pont (création nette de 1 000 places à l’horizon 2018) et facilitera l’accès des passagers à la gare via le nouveau bâtiment côté Belcier. En lien avec la CUB et l’EPA Bordeaux Euratlantique, la ville a ainsi participé à la conception d’un parvis piétonnier et un pôle intermodal venant renforcer la desserte de la gare en gardant une qualité urbaine et de paysagement des espaces publics. Clé de voûte du futur fonctionnement de l’extension de la gare côté Belcier, le percement de la rampe et la reconstruction d’un pont dans un délai très court permettra de réserver la rue des Terres de Borde aux transports alternatifs à la voiture (bus urbains, cars de tourisme et de substitution ferroviaire, taxis, vélos, desserte des riverains).

Dans la lignée des nombreuses actions de la ville en faveur du vélo (agenda 21 et plan climat énergie territoire), la Ville de Bordeaux subventionne également à hauteur de 400 000€ la mise en œuvre d’une station vélo sécurisée de 370 places intégrée au bâtiment Belcier. Une nouvelle station VCub sera mise à disposition des usagers côté Belcier. Au total, avec les places sur le parvis Belcier et dans le second parking, 600 places supplémentaires de stationnement vélos seront créées, portant la capacité totale de la gare Saint-Jean à 1 100 places vélo.

L’extension de la gare s’inscrit dans un projet urbain majeur (pôle d’affaire et d’habitat) mis en œuvre par Bordeaux Euratlantique et basé sur une boucle de circulations vélo intermodalité et piéton à l’échelle du quartier. La ville est garante de la concertation des habitants par le biais du conseil de gare, du conseil de quartier et des dispositifs de coordination des différents chantiers.

Bordeaux, qui compte aujourd’hui près de 240 000 habitants, connaît une nouvelle ère, celle d’une extraordinaire attractivité : destination privilégiée pour les jeunes cadres parisiens, pour les implantations d’entreprises… Les palmarès se sont succédé durant les dernières années. De nombreux projets structurants vont voir le jour : la Cité des Civilisations du Vin, un nouveau stade, un nouveau pont et, avec l’Université de Bordeaux sélectionnée par le Plan Campus et une LGV qui mettra bientôt la ville à 2h de Paris, le développement économique de Bordeaux devrait continuer sur sa lancée. En parallèle, la Ville cultive ce qui fait son attractivité – une culture fortement ancrée du bien-vivre ensemble, une tradition de l’échange et de la modération – par une politique de proximité qui prend racine dans ses 8 quartiers. Une politique qui lui permet de maintenir un contact fort et engagé avec les Bordelais.