Les acteurs Région Nouvelle Aquitaine

En tant qu’Autorité Organisatrice des Transports et en sa qualité de partenaire financier, la Région investit 9,81 M€ (sur un coût total de financement public de 55,98 M€) dans le projet de restructuration et d’extension de la gare de Bordeaux Saint-Jean côté Belcier.

Aux côtés des autres financeurs publics, la Région soutient ce projet d’envergure qui vise à :

  • adapter la gare à la forte augmentation de la fréquentation en 2017 (18 millions de voyageurs / an contre 11 millions aujourd’hui) ;
  • renforcer l’intermodalité et améliorer les conditions d’accès ;
  • rendre accessible la gare aux personnes en situation de handicap ;
  • répondre aux besoins de stationnement ;
  • veiller à l’intégration de la gare dans le quartier dans le cadre du projet Bordeaux-Euratlantique.

Au-delà des 9,81 M€ que la Région investit pour la restructuration et l’extension de la gare de Bordeaux Saint-Jean, elle a accompagné également la réalisation de son pôle intermodal, livré en 2011, à hauteur de 6,5 M€, à travers une convention de financement liée au Contrat d’Agglomération  2000-2006.

Au total, la Région aura participé aux opérations en gare de Bordeaux Saint-Jean, tous périmètres confondus, à hauteur de 16,31 M€. La Région est ainsi, avec Bordeaux Métropole, le premier contributeur public sur les travaux d’aménagement et d’extension du pôle d’échanges multimodaux de Bordeaux Saint-Jean.

En outre, la Région finance 100% du centre de maintenance des rames Ter, soit 25 M€.

La Région a choisi de doter la SNCF d’un centre de maintenance modernisé répondant aux exigences des matériels ferroviaires de demain, dans le souci d’offrir un meilleur service aux usagers. L’actuel centre de maintenance des rames Ter n’était pas adapté aux caractéristiques techniques des 46 nouvelles rames Régiolis et Régio2N, financées également intégralement par la Région, et qui couvrent progressivement le territoire aquitain depuis 2014.

Les travaux sur le centre de maintenance comprennent :

  • l’adaptation du bâtiment existant ;
  • la création d’un nouveau bâtiment ;
  • la création d’une aire de lavage;
  • l’installation d’une passerelle pour les interventions en
    toiture.

Ces nouveaux équipements permettront d’entretenir à la fois les nouvelles rames Régiolis et Régio2N ainsi que toutes les autres rames en circulation, dans des conditions optimales. L’ensemble des travaux doit être terminé début 2016, conformément à la convention de financement.

www.laregion-alpc.fr